Portrait Entrepreneur | Thierry Konan Kouadio

Dans les deux cas, créer une entreprise et migrer est une décision courageuse. Passer par les deux est un formidable défi à relever.

Dans cette série d’entretiens, nous vous invitons à connaitre davantage certains entrepreneurs que nous avons accompagnés dans leur projet d’immigration et de création d’entreprise.

Qui es-tu et que fais-tu professionnellement ? 

J’ai 43 ans, je suis marié et j’ai trois enfants. Je vis en Côte d’Ivoire. Je suis ingénieur informaticien de formation. Ainsi, j’ai travaillé dans plusieurs projets informatiques dans différentes entreprises. En décembre 2015, j’ai décidé de monter ma propre entreprise et en mars 2016 j’ai formellement fondé Primum à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Dans cette entreprise en informatique, nous offrons l’intégration de solutions en gestion d’entreprise. Nous faisons du développement spécifique mobile et web avec des consultants techniques et fonctionnels et après nous offrons le support technique post-installation. 

Quel est ton projet au Québec ? Comment le projet en Côte d’Ivoire l’a propulsé ?

Suite à une recherche, j’ai eu l’idée de créer une plateforme qui permettra aux CTO techniciens spécialisés du Québec d’offrir leurs services à des PME et des start-up. 

Au Québec, il y a une pénurie de main-d’œuvre dans le secteur de la technologie. La plupart des CTO expérimentés ont une tendance à aller dans des structures de grande envergure, les PME et les start-up peinent à avoir accès à ces professionnels qui pourraient les aider à propulser leur projet.

Alors, nous aiderons ces derniers à accéder à ces techniciens sans nécessairement les embaucher à temps plein. Nous proposons un CTO à temps partagé avec un taux horaire. 

Le processus est le suivant : nous faisons un audit pour comprendre les besoins de la PME ou la start-up. Ensuite, nous mettons à disposition un vivier de techniciens expérimentés qui pourront répondre à leurs besoins techniques, de sorte qu’ils optent pour celui qui leur convient le mieux. 

Pourquoi le Canada et pourquoi le Québec ? 

Mon intérêt pour le Canada date depuis longtemps. Quelques années auparavant, j’ai essayé d’immigrer comme travailleur qualifié. Cependant, j’ai eu une contrainte qui ne m’a pas permis de poursuivre les démarches. Quelques années après, j’ai monté mon entreprise en Côte d’Ivoire. Je me suis posé la question de savoir s’il y avait un programme auquel je pourrais appliquer avec un statut d’entrepreneur au Québec. Ainsi, cela me permettra d’immigrer, de contribuer à travers la création d’entreprise à l’économie québécoise, et également de poursuivre mon parcours entrepreneurial. 

Lors de mes recherches, il y avait le côté anglophone, notamment Ottawa et Toronto. Aussi, il y avait le Québec francophone. Bien que je me débrouille plutôt bien en anglais, j’ai voulu aller là où je pouvais mettre à profit tout ce que je sais.

J’ai choisi Montréal parce que c’est une métropole et tout ce qui est technologie de l’information est assez avancé.

Les établissements d’enseignement de là-bas sont de renom international et ils figurent parmi les meilleurs au monde.

Si la formation est de qualité, nous avons du personnel avec des compétences qui permettent de répondre aux attentes du marché.  

De plus, les coûts d’exploitation, par exemple, l’énergie et le loyer sont très compétitifs. Entre autres avantages, le gouvernement favorise l’inclusion d’entreprises innovantes et l’environnement des affaires est très positif. Il existe aussi des incubateurs, tels que BridgeMTL qui accompagne le développement de mon projet. Ceci est très important surtout quand tu immigres, car cet accompagnement est clé pour la réussite du projet. 

Comment Conexa a aidé dans toutes tes démarches ?

Dès que j’ai eu l’idée, j’ai commencé à faire des recherches sur internet et j’ai trouvé Conexa. Dès le premier entretien, j’ai immédiatement compris que de l’autre côté de l’écran, il y avait des professionnels qui comprenaient mon projet. Ils ont remarqué le fort potentiel innovant de mon projet d’affaires, envoyé le programme et je n’ai pas hésité.

J’ai eu beaucoup de soutien concernant les démarches administratives, comme le permis de travail et l’incorporation de mon entreprise. Pour le plan d’affaires, ils m’ont aidé à l’arrimer avec le marché québécois.

Quelle a été la réaction de ta famille lorsque tu as partagé ce projet d’immigration ? 

Le fait d’avoir déjà une expérience entrepreneuriale et de compter avec l’aide de Conexa est très rassurant.

Ma femme est pressée pour que tout cela se concrétise le plus vite possible. Nous partagerons bientôt la nouvelle avec nos trois enfants et nous savons qu’ils se réjouiront.

La qualité de vie et l’épanouissement au niveau professionnel et familial sont importants. Pour l’éducation de nos enfants, venir au Québec sera l’occasion d’assurer une meilleure scolarité et une meilleure qualité de vie.

Quel serait le conseil que tu donnerais à une personne qui souhaite immigrer et entreprendre au Canada, mais qu’elle ne sait pas par où commencer ? 

Personnellement, je considère que la difficulté est d’avoir un point de contact sur place. Mon conseil serait de chercher au plus vite un incubateur, un partenaire ou une personne bien connecté qui est déjà sur place. Après, je lui montrerai les canaux officiels afin de ne pas faire les démarches dans la clandestinité.

Avoir les bons contacts, évite à l’entrepreneur d’être dans le flou et facilite les choses. Celui qui veut se lancer, je lui dirais de se lancer.

Créer une entreprise au Canada en toute simplicité

Créer une entreprise n’est jamais facile, surtout pour les entrepreneurs qui souhaitent le faire à l’étranger. Ainsi, si vous êtes un entrepreneur en série qui souhaite établir une structure d’entreprise au Canada en tant qu’étranger, utilisez les directives ci-dessus pour le faire avec succès.

Avez-vous encore des questions? Remplissez nos questionnaires et obtenez des commentaires personnalisés pour vérifier votre admissibilité à créer une entreprise au Canada.