Montréal, un brassage de communautés

La ville où l’esprit d’entreprise se décline avec les accents du monde

Montréal est la deuxième plus grande ville du Canada après Toronto. Sa diversité économique et son dynamisme culturel attirent un grand nombre d’immigrants issus de la francophonie. Parmi les secteurs de pointe en pleine effervescence dans la région de la métropole québécoise, il y a l’aéronautique, les hautes technologies, les télécommunications, les jeux vidéo et, depuis quelques années, l’Intelligence Artificielle dont Montréal est un des pôles internationaux majeurs. Des travailleurs de tous les horizons décident de s’y implanter et lui donnent sa couleur si particulière qui la fait rayonner dans le monde entier.

Un choix de qualité de vie

La région de Montréal compte près de 1,8 million d’habitants, soit le quart de toute la population québécoise. La ville se classe quatrième parmi les meilleures villes en Amérique du Nord pour la qualité de vie selon une enquête du cabinet Mercer. Cette position enviable est le résultat de plusieurs facteurs, dont la sécurité, le coût de la vie abordable, le prix de l’immobilier relativement accessible par rapport aux autres grandes villes comme Paris, New York ou Bruxelles, la vivacité culturelle et artistique, le dynamisme économique, le nombre d’espaces verts et la proximité des grands espaces, l’ouverture sociale et l’accueil de nombreuses communautés. Montréal compte en effet plus de 120 communautés culturelles issues d’Europe, d’Asie, d’Amérique et d’Afrique.

Vivre l’Amérique en français

Atout unique, Montréal est la plus importante ville francophone en Amérique du Nord. Le français est la langue officielle du Québec depuis 1977, date à laquelle la province canadienne a adopté la loi 101 appelée également Charte de la langue française. Selon les dernières données de Statistique Canada, plus de 85 % des Québécois étaient francophones et près de 44 % étaient bilingues. C’est la raison pour laquelle de nombreux entrepreneurs d’Afrique francophone, de France, de Belgique, de Suisse, d’Haïti et d’autres régions francophiles s’établissent dans la métropole.

Une frénésie communicative

Reconnue pour son effervescence culturelle, Montréal compte plus de 40 festivals et événements internationaux qui se tiennent aussi bien l’été comme le Festival international de jazz, les Francofolies ou Osheaga, qu’en hiver comme Luminothérapie, Montréal en Lumière, Art souterrain ou Igloofest. C’est aussi le rendez-vous des amateurs de technologie et de savoir avec des événements comme Le Printemps numérique, le Sommet de l’Innovation, C2 Montréal, etc.

Des quartiers aux identités culturelles fortes

Certains quartiers de Montréal ont une réputation qui dépasse de loin les frontières du Québec et du Canada.

Le Plateau Mont-Royal par exemple, bien connu des Français qui choisissent de s’y établir en grand nombre attire de nombreux expatriés. À l’ouest du Plateau, le Mile-End attire une communauté diversifiée d’artistes branchés, de jeunes professionnels en TI, de start-ups en croissance et de grandes entreprises internationales du divertissement comme Ubisoft.

Autour de l’axe du boulevard Saint-Laurent se sont développés au gré des immigrations successives des quartiers aux couleurs ethniques qui sont loin d’être des ghettos. Le quartier chinois près du centre-ville grouille d’animations. Le quartier portugais au cœur du Plateau-Mont-Royal regorge de petits cafés et restaurants qui s’animent durant les matchs de foot. Aux limites d’Outremont, le quartier juif avec ses échoppes de bagel est un important centre de la communauté hassidique. Aux confins du Mile-End, les terrasses du quartier grec ont des airs de méditerranée en été. Dans la Petite-Italie, près du marché Jean-Talon, on sirote son café au comptoir et on trouve les meilleures huiles d’olive d’Amérique du Nord. Un peu à l’est, dans Saint-Michel, le Petit Maghreb connaît depuis le début des années 2000 un essor prodigieux. Dans ces quartiers typés, on y retrouve bien entendu des restaurants, des épiceries aux saveurs d’ailleurs, des boutiques spécialisées, cependant, au fil du temps, les populations se sont métissées pour créer un mélange d’origines typiquement montréalais.

Un réseautage aux couleurs internationales

Montréal est sans doute une des villes où prospèrent le plus grand nombre de chambres de commerce internationales qui favorisent les liens économiques entre les pays d’origine des entrepreneurs et le Québec. Parmi celles-ci, un grand nombre de chambres de commerce francophones comme la CCI française au Canada, le Cercle d’Affaires Belgique-Québec, la jeune Chambre de Commerce Haïtienne, la Chambre de Commerce Canado-Suisse, la Chambre de Commerce Québec-Afrique, pour n’en nommer que quelques-unes.

Des programmes pour les entrepreneurs des communautés

Une particularité montréalaise qui attire les entrepreneurs, c’est que la métropole compte un grand nombre d’accélérateurs d’entreprises dans divers domaines, des programmes de parrainage, de multiples fonds d’investissement et un tas d’organismes pour accompagner et faire la promotion des entreprises en démarrage.

Par exemple, ProMontreal Entrepreneurs (PME) aide les entreprises en démarrage à établir et renforcer leurs racines commerciales à Montréal avec un appui en capital ainsi qu’un accès à des entrepreneurs, des investisseurs et des cadres supérieurs expérimentés.

Le Fonds de développement Afro-Entrepreneurs quant à lui est dédié aux gens d’affaires noirs du Québec. Il offre du financement sous forme d’un prêt direct allant de 50 000 $ à 500 000 $ pour la croissance d’une entreprise ou pour prendre la relève d’une entreprise déjà existante.

Entreprendre ici s’adresse directement aux nouveaux arrivants et aux entrepreneurs de la diversité ethnoculturelle qui veulent démarrer, acheter ou développer une entreprise. Des conseillers accompagnent et orientent les entrepreneurs vers les meilleures ressources qui peuvent les aider à réaliser leurs projets d’affaires.

Les attraits ne manquent pas pour faire de Montréal une des destinations les plus inspirantes pour celles et ceux qui veulent s’établir avec un projet de vie et des visées entrepreneuriales.