Comment ouvrir une nouvelle entreprise au Canada?

Créer une entreprise dans une arène concurrentielle, comme le Canada, peut être à la fois excitant et épuisant.

Le Canada a un marché puissant, une économie stable et de faibles taux d’imposition des sociétés. C’est exactement ce dont vous avez besoin pour lancer une entreprise qui sera gratifiante.

Si vous êtes un entrepreneur étranger cherchant à créer une entreprise ou à développer votre entreprise au Canada, cet article vous donnera des détails complets sur tout ce que vous devez savoir.

Guide étape par étape sur la création d’une entreprise au Canada

En tant qu’entrepreneur étranger, créer une entreprise dans un endroit dont vous ne comprenez pas la dynamique peut être intimidant. Il ne faut pas que cela passe comme ca. Voici un guide étape par étape pour vous aider à devenir un entrepreneur prospère sur le marché canadien.

1. Faites des recherches sur le marché canadien

La première étape vers le démarrage d’une entreprise canadienne consiste à effectuer une recherche approfondie sur le marché canadien. Vous devriez être en mesure d’identifier des raisons valables de créer une entreprise au Canada. Que peut vous offrir le marché canadien?

Les points cibles pour les études de marché canadiennes comprennent :

Démographie par territoire et province : Le Canada compte trois territoires et dix provinces. Découvrez quelles entreprises réussissent mieux dans quels territoires et provinces. De cette façon, vous pouvez choisir une entreprise et une province qui vous aideront à réaliser de bons profits et gains.

● Entreprises concurrentielles : découvrez les types d’entreprises concurrentielles que vous êtes admissible à des transactions au Canada, leurs services et produits, ainsi que leur clientèle. Ensuite, déterminez et évaluez les avantages supplémentaires que votre entreprise aura par rapport à eux.

 Lois locales et corporatives : découvrez toutes les lois et normes protégeant l’entrepreneuriat dans chaque territoire et province. Comprenez également les lois canadiennes sur les sociétés.

2. Analyser les perspectives économiques et financières du Canada

Le Covid 19 a affecté le marché mondial, y compris le marché canadien. Mais, selon l’OCDE, Résumé des prévisions économiques (mai 2021), l’économie canadienne se rétablira et connaîtra une croissance de 6,1 % d’ici 2021 et de 3,8 % d’ici 2022.

Bien qu’il s’agisse d’une prévision optimiste, vous ne devriez pas vous y fier uniquement. Vous devriez également effectuer votre analyse des perspectives économiques et financières du Canada sur :

● Coûts d’exploitation

Explorez les dépenses d’exploitation pour les choix commerciaux dans votre liste de considération. Ils peuvent inclure les installations, la main-d’œuvre, le transport, les taxes et les services publics.

● Incitations fiscales

Les incitations fiscales rendront votre entreprise rentable. Vous devez vous renseigner sur les programmes incitatifs pour les différents territoires et provinces.

Devise

La connaissance de la monnaie actuelle et du taux de change du dollar canadien est vitale. Le taux de change d’un pays détermine son niveau relatif de santé économique.

3. Créez une idée d’entreprise

Une fois que vous avez identifié les entreprises admissibles que vous pouvez démarrer au Canada, il est temps de proposer une idée d’entreprise ultime ou quelques-unes si vous souhaitez lancer plusieurs entreprises. Vous devrez élaborer une idée d’entreprise qui se démarquera des autres ou qui sera au moins parmi les meilleures. Générer une bonne idée d’entreprise est l’une des premières étapes vers une entreprise prospère.

4. Choisissez une structure d’entreprise

Votre choix de structure d’entreprise affecte le montant des impôts que vous paierez, votre capacité à lever des fonds, la paperasse et la responsabilité personnelle.

En tant qu’entrepreneur étranger qui souhaite investir au Canada, vous avez le choix entre quatre types d’entités commerciales :

Entreprise individuelle

Cette forme d’entité commerciale appartient à une seule personne, ce qui signifie que toutes les décisions concernant l’entreprise dépendront uniquement de vous. Vous recevrez également tous les bénéfices et réclamerez les pertes à vous seul.

C’est la forme de structure d’entreprise la plus simple et la plus abordable pour démarrer en tant qu’étranger.

● Partenariats

Comme son nom l’indique, une forme de partenariat d’entité commerciale est une entreprise partagée par plusieurs entrepreneurs. Le Canada offre deux types de sociétés de personnes aux étrangers, les sociétés en nom collectif et les sociétés en commandite.

Avec les sociétés en nom collectif, les partenaires gèrent l’entreprise, prennent des décisions commerciales et partagent les responsabilités commerciales.

Une société en commandite a des associés silencieux qui servent uniquement d’investisseurs et ne participent pas à la gestion quotidienne de l’entreprise. Cela implique que l’investissement de ces commanditaires équivaut à l’étendue de leur responsabilité.

Les partenariats sont les structures d’affaires ultimes à mettre en place pour les entrepreneurs qui ne souhaitent pas obtenir la résidence permanente au Canada.

Société Par l’incorporation, le propriétaire de l’entreprise crée une entité juridique distincte pour faire des affaires. Les sociétés peuvent signer des contrats, acquérir des biens, intenter des poursuites, réaliser des bénéfices, être imposées et être tenues légalement responsables.

Avec les sociétés, si un actionnaire quitte, l’organisation vend ses actions, et la société va de l’avant sans être dérangée. Les coûts de constitution de sociétés sont élevés mais en valent la peine car ils offrent une solide protection contre la responsabilité personnelle.

● Coopératives

Une structure coopérative cherche à satisfaire les demandes typiques du marché comme l’accès aux produits ou services, l’emploi et la vente de produits ou services.

Il est créé au profit de ceux qui achètent des services ou des produits. Les propriétaires utilisateurs partagent les bénéfices et les gains des coopératives.

5. Formuler un plan d’affaires

Un plan d’affaires donnera vie à votre idée d’entreprise. Il vous permettra d’examiner de manière critique tous les aspects de l’entreprise que vous envisagez de créer. Un plan d’affaires conforme aux normes est précis, clair, solide et réaliste.

6. Sélectionnez un nom commercial

Nommer une entité nécessite à la fois des considérations juridiques et marketing. Ainsi, vous devrez concevoir un nom unique qui communique le but de votre entreprise en fonction des problèmes juridiques canadiens de dénomination commerciale. Le gouvernement canadien impose plus de restrictions de nommage aux sociétés qu’aux entreprises individuelles.

7. Enregistrez votre entreprise et obtenez des permis et licences d’entreprise

Après avoir choisi un nom gagnant pour votre entreprise, vous devrez l’enregistrer auprès du gouvernement canadien et demander un numéro d’entreprise ou un compte fiscal. Avant d’enregistrer votre entreprise, vous devrez décider si vous souhaitez créer une entreprise provinciale ou fédérale.

La constitution en société fédérale est idéale pour établir des entreprises dans plusieurs provinces, tandis que la constitution en société provinciale est idéale pour créer une entreprise dans une province. Vous devrez également demander les permis et licences de votre entreprise aux trois niveaux de gouvernement.

8. Trouver du financement

La préparation financière est primordiale lorsque vous souhaitez créer une entreprise dans un pays étranger. Alors que certains entrepreneurs peuvent financer leur entreprise sans aide, la plupart des entrepreneurs ont besoin d’injections de capital. Plusieurs options de financement existent; le partage des capitaux propres, les subventions gouvernementales et le financement par emprunt.

Comprenez clairement chaque option, puis choisissez celle qui vous convient le mieux. Si vous ne savez pas comment procéder, vous pouvez engager une équipe de consultants en immigration comme Conexa pour vous aider à trouver les subventions et les investisseurs disponibles (privés ou institutionnels).

9. Préparez-vous à avoir des employés

Une entreprise admissible sur les territoires canadiens devrait créer des possibilités d’emploi. Par conséquent, préparez-vous à avoir des employés en vous assurant que vous êtes admissible à embaucher des employés au Canada. Vous devez vous concentrer sur le recrutement des bons employés qui comprennent que les startups sont difficiles et la quantité d’efforts nécessaires pour les faire réussir.

10. Commercialisez votre entreprise

Comme dernière étape vers l’ouverture et la croissance de votre entreprise au Canada, vous devrez formuler des moyens efficaces de commercialiser votre entreprise. Vous pouvez traduire votre stratégie marketing en actualisation via les médias sociaux, la publicité numérique et les relations avec les médias.

Développer votre entreprise au Canada

L’expansion d’une entreprise déjà établie au Canada est simple. Les territoires et provinces canadiens ont des exigences similaires pour l’expansion des entreprises. Si vous souhaitez étendre votre entreprise dans différentes provinces du Canada, vous devrez enregistrer votre entreprise différemment dans chaque province.

Par exemple, si vous êtes un étranger et que vous souhaitez développer votre entreprise à Montréal, au Canada, vous devez enregistrer votre entreprise en tant que société extra-provinciale. Et, pour l’incorporation extraprovinciale, vous aurez besoin d’un agent de service qui agira comme point de contact entre vous (la société étrangère) et les autorités au Canada.

Démarrer une entreprise au Canada en immigrant

En tant que non-Canadien, vous ne pouvez vous installer au Canada en tant qu’entrepreneur qu’en faisant une demande pour y aller en tant qu’immigrant d’affaires. Le programme canadien d’immigration d’affaires comprend le programme de visa de démarrage et le programme pour les travailleurs indépendants. Et, pour être admissible au programme de visa de démarrage, vous devrez :

● Avoir un plan d’affaires admissible qui contribuera au développement économique du Canada et créera des emplois pour les Canadiens ● Avoir une lettre de soutien d’organisations désignées comme des investisseurs providentiels ou des incubateurs d’entreprises ● Avoir la capacité financière de s’établir au Canada avant que votre entreprise ne reprenne ● Satisfaire aux exigences linguistiques du Canada qui sont la maîtrise de l’anglais ou du français

Si vous ne savez pas par où commencer, vous pouvez demander l’aide d’une équipe de consultation en immigration. L’équipe vous aidera dans le processus d’immigration, l’intégration commerciale et la transition personnelle.

Démarrer une entreprise au Canada sans vivre au Canada

En tant qu’étranger, vous pouvez toujours établir une entreprise au Canada sans statut de résident permanent. Tout ce que vous avez à faire est de vous familiariser avec les règles canadiennes sur qui peut et qui ne peut pas créer certains types d’entreprises dans les différentes provinces.

Chaque province a son ensemble d’exigences pour ouvrir une entreprise au Canada. Si la province dans laquelle vous avez l’intention de démarrer votre entreprise ne permet pas aux étrangers de créer le type d’entreprise que vous souhaitez lancer, vous pouvez opter pour des partenariats avec des immigrants reçus ou des citoyens canadiens.

Créer une entreprise au Canada en toute simplicité

Créer une entreprise n’est jamais facile, surtout pour les entrepreneurs qui souhaitent le faire à l’étranger. Ainsi, si vous êtes un entrepreneur en série qui souhaite établir une structure d’entreprise au Canada en tant qu’étranger, utilisez les directives ci-dessus pour le faire avec succès.

Avez-vous encore des questions? Remplissez nos questionnaires et obtenez des commentaires personnalisés pour vérifier votre admissibilité à créer une entreprise au Canada.